> Home Concept The personal shopper's job

Le métier de styliste

E-mail Print

Mais quel est donc ce métier de styliste ?

annabelfleurystyliste

Offrir des services aux personnes en quête d’un mieux-être vestimentaire

En tant que styliste, je conseille les personnes qui ont du mal à évaluer quel style leur correspond le mieux. Pas facile de s’y retrouver entre toutes ces marques et tendances; sans parler des diverses coupes et couleurs.

C’est normal de douter et de se questionner : « Est-ce que je fais le bon choix?  Est-ce que ça me va?  Est-ce que c’est moi ce style? » Mon travail aide les hommes et les femmes à refléter leur personnalité vestimentaire. Je suis fidèle à leur identité, je ne les transforme pas, ils restent eux-mêmes avec un petit quelque chose de plus : ma petite touche!  Résultat : les clients prennent confiance en leur allure et suite à ma consultation ils apprécient ce qu’ils trouvent le matin dans leur garde-robe. 

L’important est de respecter les besoins des personnes, de savoir lire entre les lignes et de décrypter qui ils sont, comment ils aiment vivre et bouger dans leurs vêtements.  Être styliste, c’est aussi comprendre leur mode de vie !

Qui ne souhaiterait pas être mis en valeur en tirant profit de sa silhouette ? Je rencontre des clientes satisfaites de pouvoir mettre en avant des facettes d’elles qu’elles n’osaient pas dévoiler.

Effectivement, nous avons tous des parties de notre corps que nous aimons, il faut savoir mettre l’emphase sur celles-ci et trouver comment atténuer celles que l’on aime moins.  Par exemple; dernièrement j’ai rencontré une femme qui portait uniquement des jupes longues.   Ma consultation lui a fait prendre conscience qu’elle avait des jambes superbes et qu’elle pouvait porter des jupes un peu plus courtes sans pour autant paraître inadéquate par rapport à son âge.

Pour moi, l’élégance est une question de dosage. L’harmonie réside dans les détails comme savoir bien agencer une tenue avec la bonne ceinture ou le bijou idéal. C’est savoir maîtriser avec finesse les accessoires et les jeux de couleur.

En fait, je ne suis pas là pour dire s’il y a faute de goût car le goût c’est subjectif.   Mais je suis là afin de les aider à déployer et sentir tout leur potentiel.

Qui fait appel à moi ?

Tous ceux et celles qui sont atteints du syndrome : «Je n’ai rien à me mettre» ou «Je n’ai jamais su m’habiller.» D’autres qui ont besoin de conseils pour agencer leurs vêtements et intégrer quelques concepts modes et vêtements clés à leur garde-robe.  Ceux qui souhaitent se créer un style personnalisé, ou encore ceux qui vivent un changement de carrière, de vie, ou une perte de poids.

  Dans ma clientèle, je rencontre aussi des personnes qui cherchent à renforcer leur image professionnelle et à augmenter leur crédibilité. Certains veulent un look plus moderne, plus féminin ou souhaitent changer complètement de style.

Certains clients me rencontrent aux changements de saison et me demande de les amener  chaque fois un peu plus loin : « Annabel, vas-y par étape, donne-moi par petite dose, un peu plus d’originalité ».

On me contacte aussi pour des évènements particuliers: habiller des demoiselles d’honneur, trouver une robe pour une cérémonie ou encore offrir mes services aux gagnants d’un concours.

Chaque personne est différente et chaque penderie aussi. Je m’adapte avec simplicité aux mandats que l’on me confie.

Comment ça fonctionne ?

On prend les rendez-vous à chaque changement de saison. Le plus tôt est le mieux afin de bénéficier de toutes les tailles en magasin et d’avoir l’embarras du choix. C’est passionnant de tisser des affinités avec des personnes et de leur bâtir une garde-robe personnalisée.

L’analyse de la garde-robe

La plupart du temps, je rencontre une première fois la personne lors d’une analyse de la garde-robe,  histoire de bien cerner ses goûts et d’apprendre à mieux la connaître. Pendant cette séance, je passe en revue tout ce qui compose la penderie. Ce premier contact est un gros plus, il me permet d’optimiser le shopping.

Certains sont gênés au début : c’est sûr que c’est un peu de notre vie que l’on dévoile.  Cependant,  je tiens à rester une personne accessible et je ne veux surtout pas que les gens se sentent mal à l’aise à me présenter leurs vêtements.

Pendant ce « débriefing de la penderie », la personne me montre les pièces qu’elle n’a jamais su comment porter. Elle me parle de ses interrogations en matière de coupes et de couleurs, mais aussi de ses besoins et contraintes. Déjà, le lien de confiance s’établit entre nous.

Ensuite, je vide et trie la penderie. Le client (e) essaie ses vêtements, je lui montre comment il/elle peut agencer les pièces ensemble, il apprend ainsi à redécouvrir une pièce souvent oubliée au fond de l’armoire. Je regroupe tout ce qui ne lui va pas. Tout y passe: les chaussures, les accessoires et les manteaux!

De ce tri il reste souvent des vêtements que l’on donne aux amis ou à la fille de «Madame Chose»!   D’autres pièces vont chez la couturière; car souvent un vêtement nécessite seulement quelques petites modifications afin d’épouser mieux les courbes du corps!

En fait, j’amène la clientèle à comprendre et à reconnaître ce qui leur va bien et ce qui leur convient moins et parfois, ce qu’il faut éviter complètement!  C’est drôle, parfois les clients sont soulagés de se débarrasser d’un vêtement, ils attendaient le regard d’une professionnelle pour confirmer leurs intentions.

L’épuration de la penderie fait du bien, c’est comme une thérapie; on repart en neuf!

La « personal shopper » que je suis, fait une liste d’achats. Je garde en mémoire les vêtements à agencer et je fais une sélection d’articles manquants.  Ensuite, je reconstruis des ensembles pour valoriser et flatter la silhouette du client.

Déjà avant de quitter les lieux pour aller faire le magasinage, j’ai déjà une idée bien définie des looks que je souhaite créer.

a) Séance de shopping

Je propose deux types de formule :

-Le shopping entre nous

Séance de magasinage en ma compagnie, la personne fait le tour des magasins et aidées de ma liste nous partons à la conquête de nouveaux styles. Le tout dans la bonne humeur et le plaisir. Il faut être prêt en revanche à parcourir quelques kilomètres et à faire les essayages. Un gros plus : porter des chaussures confortables !

Je conseille à ceux qui n’aiment pas les boutiques, qui n’ont pas la patience de ce marathon du shopping, qui fatiguent vite ou qui n’ont pas le temps, de me laisser gérer les achats avec la formule « shopping en solo ».

-Le shopping en solo

Souvent après une analyse de la garde-robe, j’attaque immédiatement la liste d’achats afin de vous concocter des ensembles taillés sur mesure pour vous.

Nous prenons un deuxième rendez-vous où la personne essaie mes trouvailles et ce, dans le confort de son domicile.

C’est la formule la plus créative et les clients sont agréablement surpris. Souvent, j’entends ces commentaires: «Je n’aurai jamais cru que c’était fait pour moi mais j’adore ! J’ai hâte de le porter demain au bureau.»

Ce que m’apporte le métier de styliste vestimentaire :

- Voir un client satisfait qui te fait la bise en partant et parle de toi à tous ses amis!

- Voir les étoiles dans ses yeux quand il essaie ce que je lui propose.

Le plus difficile pour une styliste :

Ne pas dépenser trop pour soi! Comme on est toujours en virée shopping ou repérage, on voit souvent de belles choses et toujours une foule d’opportunités! Parfois, les vendeuses peuvent me prendre même pour une acheteuse compulsive !

C’est encore plus difficile de résister aux tentations quand on est passionnée!  Ça fait partie des risques du métier!!!

Mais pour moi, c’est le plus beau métier du monde…

Pour voir les différents forfaits, cliquez ici

Annabel Fleury

 
Suivre Blogue L'AccrÔshopping Suivre Blogue L'AccrÔshopping

Shopping cadeaux

Certificats cadeaux maintenant disponible en ligne