> Home Welcome Blog Défilés de clôture de la 20e semaine de la mode de Montréal

Défilés de clôture de la 20e semaine de la mode de Montréal

E-mail Print

Une vraie sortie de filles !

 Virginie Giguère

Collaboration spéciale

 

 

Marie-Saint-Pierre3

La robe très... Glam de Marie Saint Pierre 

J’ai eu le plaisir d’accompagner Annabel lors du dernier défilé de la 20e semaine de mode de Montréal; une vraie sortie de filles! Au programme : Barilà en première partie suivie de Marie Saint Pierre. La soirée s’annonçait bien! Mais il y avait quand même quelques épreuves à surmonter avant de poser notre popotin sur les sièges qui bordent le « catwalk »

Alors, suite à notre succès à l’épreuve stationnement (un coin de rue du Marché Bonsecours), nous avons accédé à l’événement sans tomber en bas de nos bottes à talons vertigineux et sommes entrées la tête haute avec tous nos membres et ce, avec 30 minutes d’avance! Ceux qui nous connaissent voient déjà une franche réussite !

Par la suite, il fallait obtenir un billet supplémentaire pour s’assurer des places assises; Annabel en avait fait la demande internet mais n’avait eu aucune confirmation. Nous avons été accueilli par une charmante hôtesse et avons pu obtenir le (mon) billet sans avoir à déballer nos talents de charme et de persuasion! Que voulez-vous, il y a de ces soirs où tout baigne ! C’est ainsi que, non sans fierté, nous avons gravi l’escalier et avons conclus toutes les deux que nous avions le temps pour un verre de mousseux !
Santé !

  

  Virginie et Annabel

 Et maintenant, place au défilé !

Barilà 

Fraîcheur et féminité sont au rendez-vous! Nous nous retrouvons en Europe de l’Est le temps de cette collection inspirée par les années 70. Nous avons l’impression d’observer de belles dames arpenter les quais d’une gare afin d’attraper le prochain train pour découvrir de nouveaux horizons.

Au cours de ce défilé, fausse fourrure et suède prennent la forme de cape, de boléro et de court manteau. Les chapeaux complètent bien la tenue et un manchon y ajoute une petite note glamour et sophistiquée et ce, tout en couleurs : grenadine, écru, bourgogne et même de la fausse fourrure sarcelle nous donnent le goût de replonger dans l’hiver,
tête première…

Durant toute la présentation, nous sentons un bel équilibre entre luxe et simplicité. Les longues robes en jersey à la ceinture hautement portée allongent la silhouette et la rendent gracile. Les petits tailleurs pantalons en crochet ou en coton rigide sont délicatement taillés et coupés de façon subtilement rétro. En un mot, une collection rafraîchissante et stylée, et ce que l’on aime par-dessus tout; nous pouvons aisément la porter !

 

Marie Saint Pierre

Maturité et sobriété caractérisent bien Marie Saint Pierre, et celle-ci nous le démontre parfaitement dans cette collection. Rien n’est laissé au hasard : le décor est minimaliste sur la passerelle et la musique conceptuelle. On entend la voix de la conceptrice ici et là, intelligemment mixée à diverses notes technos. Tout est mis en place pour maximiser notre attention sur ces modèles coiffés de feutres bien bas qui nous rappellent subtilement les années de la prohibition…

La créatrice nous démontre encore ici son sens de la précision avec ce tailleur-pantalon, ces vestes croisées, ces redingotes et ces capes taillés dans des matières qui honorent le talent de la designer. Des épaulettes aux dimensions surprenantes ajoutent une touche d’originalité en se terminant par de petits pics. Rien pour choquer l’œil, par contre. Ses tissus de prédilections : laine bouillie, lainage feutré, cachemire, organza.

De modèle en modèle, nous remarquons des subtilités qui viennent agréablement ajouter aux vêtements, principalement noirs, des touches d’orange de rouge et d’ocre. Ces fausses cravates et ces bandes de cou donnent une légère allure de femmes girafes sans toutefois y tomber dans l’excessivité.

En final, nous avons droit à un crescendo de modèles vaporeux en soie noire et c’est sur une note de haute couture que se termine cette aventure par une longue robe en soie froissée qui grâce à la démarche du modèle nous ramène encore à notre rêve de conte de fée… en plus contemporain, disons !

 

 Crédits photos semaine de la mode de Montréal,Jimmy Hamelin.

Texte Virginie Giguère, en collaboration spéciale pour L'AcccrÔshopping.

 

 

 
Suivre Blogue L'AccrÔshopping Suivre Blogue L'AccrÔshopping

Shopping cadeaux

Certificats cadeaux maintenant disponible en ligne

Articles

Powered by mod LCA